Mes premières pensées en tant que père - Étienne Dastou
Étienne Dastou

Étudiant en théologie, la quête de ma spiritualité n’est pas mon unique passion: je suis aussi un grand fan de la technologie. C’est pourquoi – en plus de mes études - j’agis aussi comme programmeur à temps partiel dans une agence. C’est une façon pour moi d’être en contact avec le futur. Dans ce blogue, vous aurez sûrement l’occasion de me lire: parlant de mon travail ou de ces livres interminables que je suis en train d’apprendre.

Mes premières pensées en tant que père

Mes premières pensées en tant que père - Étienne Dastou

Avez-vous déjà éprouvé ce sentiment de satisfaction, après une rude et éprouvante journée de travail, quand, rendu au pas de la porte, à votre retour de travail, des petits pas saccadés s’entendent, impatients de vous voir rentrer, ou encore que des petites mains viennent s’agripper à vos jambes ? Cette unique sensation de bien-être que procurent les retrouvailles avec cette partie de soi, nous envahit malgré le dur travail qui nous a transportés loin, dans un monde trop adulte pour qu’il s’y aventure. Je ne suis père que depuis bientôt un an, mais je savoure toujours chaque instant que je passe avec mon fils. Un privilège qui se laisse transformer en luxe par les temps qui courent, car les possibilités, et les réalités de la vie ont bien changées.

Comme tous les pères du monde, je m’acharne à construire autour de lui des remparts réels ou virtuels pour qu’il s’appuie en cours de route. Comme tous les parents, je sacrifie et je consacre la majorité de mon temps à lui fournir les atouts pour qu’il devienne quelqu’un de bien. Et je partage avec vous les préoccupations des pères modernes, partagés entre cette immense envie de parfaire le monde de son fils, et un quotidien trop chargé pour lui permettre de profiter de ce petit bonhomme. Je le regarde jouer et rire devant moi, et mes pensées se transforment en labyrinthe de questions. Des comment et des pourquoi, viennent aussi gambader dans ma tête, comme les chiffres qui se promènent librement dans la tête d’un planificateur financier.

Je veux faire de lui, le garçon le plus comblé de la terre. Un ambitieux souhait, qui se doit d’être réalisé sans que je ne tombe dans le panneau des préjugés et des on dit. Ce n’est pas pour faire la leçon ou la morale, mais mon vécu impose la communication et l’ouverture d’esprit comme fondement à l’éducation. Un amour inconditionnel ne saurait être gratifié que par une réciprocité et une complicité. Une promesse qui, sans actes véridiques, ne sauraient être récompensée. Comprenez par-là, un réel apprentissage à la vie, avec ses joies et ses peines, les efforts et la gratitude, en chaque petite action menée pour un objectif quelconque. Ce n’est certainement que l’avis d’un apprenti-parent, mais le partage et la discussion rapprochent les mêmes tendances, et les complète même parfois. Une mixité d’approches pour faciliter chaque pas de l’éducation d’un homme.